Quand les hommes font l'histoire
Accueil   >   La Semaff   >   Nos valeurs, nos principes d'intervention

La création de la SEMAFF, le 13 juillet 1988, traduit la volonté d’Aimé Césaire, ancien maire de Fort-de-France et de son successeur, Serge Letchimy, d’insuffler une énergie nouvelle à la plus importante agglomération de l’ile. En optant pour un statut de société d’économie mixte, Serge Letchimy s’est assuré une plus grande liberté d’intervention, respectueuse de l’intérêt général.

Les premières actions de la SEMAFF étaient majoritairement orientées vers la redynamisation des quartiers populaires, la réhabilitation des zones d’habitation insalubres et leur désenclavement. Très rapidement, la SEMAFF a su élargir son champ de compétences. Dès les années 1990, elle se positionne aussi comme mandataire pour la réalisation d’ouvrages d’enjeu régional, puis développe des opérations de promotions immobilières. La recherche et l’innovation sont permanentes. Toutes les équipes se mobilisent pour inventer des formes originales d’intervention, les plus adaptées au contexte local.

Face au challenge, la SEMAFF a structuré son organisation et conforté son assise financière, notamment grâce à la confiance renouvelée de ses actionnaires.

Aujourd’hui la SEMAFF participe de façon majeure à la résolution de problématiques sociales et économiques qui touchent la Martinique :


- Aménagement de terrains pour répondre à la crise du logement,

- Développement d’espaces dédiés aux entreprises pour soutenir la création d’emplois,

- Recherche de montages juridiques financiers novateurs pour pallier la raréfaction des fonds publics.

Qu’est-ce qu’une SEM ?

Alliant capital public et privé, les Sociétés d’Economie Mixte ont des domaines d’intervention variés : logement, transport, aménagement et renouvellement urbain, développement économique, gestion de services et d’établissements publics…
La vocation des SEM est de servir l’intérêt général au juste coût, en associant les valeurs du public et du privé. Leur fonctionnement est encadré par la loi du 24 juillet 1966 comme toutes les sociétés commerciales mais aussi par la loi du 7 juillet 1983 (modifiée par la loi du 2 janvier 2002) qui leur confère des spécificités.
Les SEM sont devenues des opérateurs précieux pour les collectivités et des acteurs économiques de premier plan. En 2007, 1 117 S.E.M. étaient recensées en France. Elles emploient 54 200 salariés et réalisent un chiffre d’affaires de 14,5 milliards d’euros.

A voir également :